Lettre n°61

La Lettre 61 est arrivée au cœur de l’été dans la boîte mail des adhérents. Elle fait le point sur le fonctionnement de l’association avec le compte rendu de l’assemblée générale, sur l’état préoccupant des finances, le renouvellement du CA, les questionnements sur les formations, les inquiétudes, les idées créatrices pour lancer de nouveaux projets . Cette Lettre est aussi une invitation à accueillir avec plaisir toute personne motivée pour partager les réflexions et les recherches.

Bien sûr, on y trouve aussi la chronique délicieusement ironique d’Isabelle Canil, le joli rebond de Sandrine lombard avec un conseil de lecture, quelques lignes autour de la nécessité d’avoir un temps à soi de Caroline Urbain. Venez nous rejoindre ! 

Lettre n°60

La Lettre 60 vient de paraître, lettre de printemps colorée d’articles qui nous font voyager, réfléchir autour de l’étrange, l’étranger : comment aborder le bilinguisme, les mots étrangers, comment faire des ponts entre les différentes cultures ? Y mettre de la poésie ? Le cas clinique de Florence Colin et le « Jeanine » d’Isabelle Canil tissent des voies possibles ….
Cette Lettre se veut militante aussi, comme un cri d’alarme en association avec la FOF pour lutter contre cette étrangeté du langage déshumanisé, dépersonnalisé, rigidifié, uniformisé qui menace notre profession : les textes de Sandrine Lombard, Diane Pertuisot ainsi que le manifeste ACC/FOF sont très explicites et à découvrir absolument .

Avoir fait son temps

Magnifique témoignage d’un parcours professionnel, ce texte de Corinne QUANTIN est aussi un hommage à la mise en récit dans notre pratique d’orthophoniste, en parallèle d’un reflet historique de l’orthophonie au sein des services hospitaliers de pédopsychiatrie. Ainsi Corinne Quantin raconte sa transformation initiale, un âge d’or formidable et, à l’heure où elle estime avoir fait son temps, sa plume nous laisse trace de préoccupations pourtant bien contemporaines…

Avoir fait son temps, Corinne Quantin

Retrouvez également ce texte dans la rubrique Ecrits divers.

 

Lettre n°59

En ce début d’année 2019, la nouvelle Lettre 59 vient d’arriver dans la boîte mail des adhérents : ils y découvrent des écrits variés teintés d’humour dans les mots des slameurs de la Tribut du Verbe – en écho au thème des journées 2018 sur le Rire – et des mots pleins d’élan dans la chronique dans le vent d’Isabelle Canil. On y trouve aussi des informations sur les soirées parisiennes, les ateliers d’écriture et les dates des prochaines journées d’octobre. On y lit une vignette clinique de Francoise Duval, formatrice aux Ateliers, qui évoque un tournant dans une prise en charge et qui illustre pleinement la démarche PRL. Enfin la chronique rebond de Sandrine Lombard nous invite à lutter contre l’uniformisation.

Lettre n°58

La lettre 58 vient de paraître, en ce début d’automne elle est arrivée dans la boîte mail des adhérents.
Elle est axée autour du Rire, puisque c’est le thème cette année du rendez vous incontournable des Ateliers les 12 et 13 octobre : on y trouve des articles et anecdotes croustillants et hilarants, des réflexions de patients au cours de séances teintées parfois d’humour noir et qui nous rappellent que le rire peut avoir plusieurs couleurs. On peut y lire aussi la toute nouvelle composition du CA, plein d’élan, de dynamisme et de projets et un « coup de gueule  » de Muriel Villard Jammes suite au refus de validation par le DPC de la formation « Technique des associations ».

Lettre n°57

Au cœur de l’été, La lettre 57 est arrivée dans la boîte mail des adhérents : le compte-rendu de l’assemblée générale y évoque la bonne dynamique de l’équipe, la candidature de nouvelles recrues au CA et le départ de certaines, en particulier de Maryse Nauroy qui quitte la présidence après plus de douze ans de service compétent et dévoué. Le CA bouge aux Ateliers et les idées ne manquent pas.

On retrouve bien-sûr dans cette nouvelle Lettre la très attendue chronique hilarante et bondissante d’Isabelle Canil, le rebond de Sandrine Lombard sur le savoir,  l’article de Caroline Urbain  et la présentation du nouveau livre des Ateliers : « Quand la parole s’envole » recueil à treize voix écrit par des orthophonistes des Ateliers…livre à se procurer absolument !!!
La lettre rappelle aussi les prochaines journées d’étude théorico-clinique sur le rire les 12 et 13 octobre 2018.
A ne pas manquer !

Les cadeaux de Kylian

A travers cette présentation clinique, Sandrine Lombard retrace le parcours « orthophonique » long et difficile de Kylian et donne sens à ses activités favorites au fil des séances en les mettant en lien avec son histoire ; il y est question de répétitions, de découragements mais aussi d’avancées et de victoires, d’où le titre « les cadeaux de Kylian ».

Les cadeaux de Kylian Sandrine Lombard

Retrouvez-le aussi dans la rubrique Ecrits divers.

Lettre n°56

Avec le printemps, une nouvelle Lettre est arrivée dans la boîte mail des adhérents : une Lettre riche…à découvrir absolument en adhérant à l’association !

Elle est pleine de poésie dans l’édito de Véronique Philippe, elle évoque des sujets chers à notre pratique et qui nous questionnent toujours : l’angoisse, celle des parents, celle de nos patients, la nôtre; elle évoque aussi la question du savoir, dans un très bel article de Diane Pertuisot, qui représenterait un danger pour certains patients, obligés de changer de position pour accéder aux apprentissages. Vous y trouverez aussi des conseils de lecture, la chronique d’Isabelle Canil « Jeanine », décalée et légère, les bilans du CA et un article de Maryse Nauroy qui fait le point sur sa présidence, l’invitation à l’AG le 26 mai et surtout la présentation des prochaines journées les 12 et 13 octobre 2018 sur le Rire. On vous y attend très nombreux ….avec le sourire !

Leurs fêlures, nos brisures…

Florence Collin nous livre un très beau texte, tout empreint d’intimité mais avec une portée universelle. Il dit combien avant même la rencontre d’un enfant et d’un orthophoniste, il s’agit avant tout de celle de deux êtres humains, deux subjectivités, avec leur histoire, leur identité et leur inconscient. Il illustre bien « le parler vrai » de la PRL. Ce texte aborde un sujet grave : celui de la mort, de la perte de l’être cher, du deuil mais nous dit que les mots sont là pour partager, cerner, approcher ces questions souvent taboues et ainsi redonner vie aux morts en leur donnant une place. Leurs fêlures, nos brisures…
Découvrez le dans la rubrique Ecrits divers.

Papillons de mémoire

Le texte de Laurence Monfroy (publié dans La lettre n°26) nous emmène dans le quotidien d’une maison de retraite et vient décrire avec beaucoup d’humilité le rôle de l’orthophoniste ou comment, à travers chaque rencontre, il s’agit avant tout d’apporter un peu d’humanité, de redonner un peu de dignité et de capturer pour chacun quelques papillons de sa mémoire. Papillons de mémoire

Découvrez le ou retrouvez le dans la rubrique Ecrits divers.

Page Facebook